CONFÉRENCE DE PRESSE ANNUELLE SEAT

SEAT lancera six modèles électriques et plug-in hybrides et développera une nouvelle plate-forme pour les véhicules électriques en Espagne

Martorell, 27 mars 2019

  • SEAT réalise un bénéfice après impôts de près de 300 millions d'euros  et son chiffre d'affaires avoisine les 10 milliards d'euros, résultats les plus élevés de son histoire
  • En 2018, la société a consacré plus de 1,2 milliard d'euros aux investissements et aux dépenses de R&D, un chiffre record
  • La nouvelle CUPRA Formentor sera produite dans l'usine SEAT à Martorell
  • Luca de Meo : "SEAT peut maintenant regarder le futur droit dans les yeux"
  • Dr Herbert Diess : "SEAT joue un nouveau rôle au sein du Groupe Volkswagen et endosse davantage de responsabilités"

Herbert Diess, Président du Groupe Volkswagen, a assisté à la présentation et a souligné le rôle de SEAT : " SEAT joue un nouveau rôle au sein du Groupe Volkswagen et endosse davantage de responsabilités. Les résultats de cette année ont mis en évidence le potentiel de SEAT de profiter des opportunités de croissance et des nouveaux marchés qui s’ouvent." Mr. Diess a ajouté que "le projet de la plate-forme électrique est un grand pas vers une démocratisation de la mobilité durable. SEAT va réaliser le premier véhicule électrique spécialement conçu pour les déplacements urbains."

L'offensive électrique va au-delà des nouveaux modèles. Elle englobe également une stratégie de micro mobilité qui, comme l'a annoncé Luca de Meo lors du Mobile World Congress, permet à la société de prendre le lead au sein du Groupe Volkswagen. Le concept-car SEAT Minimó récemment dévoilé joue un rôle dans cette stratégie au même titre que la trottinette électrique SEAT eXS. Ce sont deux exemples des solutions de micro mobilité urbaine proposées par la société.

2018, la meilleure année de l'histoire de SEAT

En 2018, SEAT a obtenu les meilleurs résultats de son histoire*. Le bénéficie net s'élève à 294 millions d'euros, soit 4,6% de plus que l'année précédente (281). En outre, le résultat d'exploitation a augmenté de 93,2% à 223 millions d'euros (2017 : 116), tandis que le chiffre d'affaires a atteint 9,991 milliards d'euros, soit 4,6% de plus que le résultat obtenu en 2017 (9,552). Tous ces montants représentent de nouveaux records historiques. Au cours des cinq dernières années, le chiffre d'affaires de SEAT a augmenté de 33%.

En outre, les ventes ont atteint leur plus haut niveau en près de sept décennies depuis la création de la marque, et les 517 700 véhicules vendus (10,5% de plus qu'en 2017) font de SEAT la marque qui a connu la plus forte croissance en Europe l'an dernier. Sous l'impulsion de l'Ateca et de l'Arona, la vente de modèles à forte marges a contribué à l'amélioration des résultats bénéficiaires de SEAT. Au cours de sa première année en tant que marque indépendante, CUPRA a joué un rôle déterminant dans l'augmentation du bénéfice net de l’entreprise, avec des ventes qui ont augmenté de 40% pour atteindre 14 400 unités. 

Selon Luca de Meo, "2018 a été la meilleure année de l'histoire de SEAT. Pour la première fois, nous disposons des produits adéquats dans les segments pertinents et les plus rentables, ce qui nous a permis de devenir l'une des marques à la croissance la plus rapide en Europe au cours des trois dernières années. L'offensive SUV que nous avons lancée en 2016 a dépassé nos attentes les plus optimistes, et une voiture sur trois vendue l'an dernier fait partie de cette catégorie. SEAT peut maintenant regarder le futur droit dans les yeux."

La bonne progression de l'activité a permis à SEAT d'accélérer son programme d'investissements. Rien qu'en 2018, la société a consacré 1 223 millions d'euros, soit 27,1% de plus (2017 : 962) aux investissements et aux dépenses de R&D, un chiffre record dans toute son histoire. Sur ce montant, 656 millions d'euros ont été consacrés exclusivement à la R&D, soit 41,4% de plus que l'année précédente (2017 : 464).

Holger Kintscher, Vice-Président exécutif en charge des Finances, de l’Informatique et de l'Organisation de SEAT, a souligné que "SEAT est aujourd'hui une entreprise financièrement saine et durable. Nous disposons d'un programme complet de rentabilité et des ressources nécessaires pour faire face à la transformation technologique de l'industrie automobile. Nous en avons besoin pour rester rentables à l’avenir."

En 2018, SEAT a exporté 80% de sa production et a consolidé sa position de premier exportateur industriel espagnol, avec près de 3% des exportations totales du pays. L'objectif pour les années à venir est d'accélérer la mondialisation de l'entreprise. Pour ce faire, elle déploie une stratégie de croissance ambitieuse en Afrique du Nord, où elle conduira le projet d'assemblage de véhicules du Groupe Volkswagen en Algérie, tout en ambitionnant d’accroître sa présence dans la région à moyen terme. L'Amérique latine est un autre marché potentiel pour l'expansion de la marque, avec le lancement des activités au Chili au second semestre 2019, et le renforcement de sa présence en Colombie. En Chine, SEAT fait partie de la joint-venture JAC Volkswagen et prépare son entrée sur le plus grand marché automobile mondial à partir de 2021.

D'un point de vue industriel, SEAT a commencé en 2018 à produire l'Audi A1 dans l'usine de Martorell. Ce modèle, au même titre que l'Ibiza et l'Arona, est basé sur la plate-forme MQB A0, générant ainsi des synergies et augmentant l'efficacité de la production. Aujourd'hui, l'usine de Martorell fonctionne à plus de 95% de sa capacité actuelle et produit plus de 2 300 véhicules par jour. En outre, 2018 a également vu le démarrage de la production de la Tarraco à Wolfsburg, au cœur du Groupe Volkswagen.

Au cours des trois dernières années, SEAT a recruté environ 1 500 personnes et compte aujourd'hui plus de 15 000 collaborateurs. Par ailleurs, et comme indiqué dans sa convention collective, les salariés espagnols recevront une part des bénéfices le 15 avril prochain sous la forme d’une prime de 1 068 euros, soit 49,2% de plus qu'en 2017.

SEAT, prêt pour l'avenir

L'industrie automobile vit une transformation qui s’accompagne de défis et de nouvelles perspectives. La lutte contre le changement climatique et les objectifs de réduction des émissions sont les enjeux majeurs qui vont affecter l'industrie automobile dans les années à venir. Au même titre que la connectivité et les nouveaux services de mobilité.

Dans ce contexte, SEAT va créer un centre de développement logiciel pour gagner en compétitivité. Le Metropolis:Lab Barcelona viendra s’y intégrer afin de continuer à développer des solutions innovantes pour une meilleure mobilité. D'autres entreprises SEAT indépendantes, telles que XMOBA, seront également exploitées à partir de ce nouveau centre pour tirer pleinement parti de toutes les synergies. Celui-ci sera situé à Barcelone et comptera plus de 200 employés.

L'offensive électrique qui comprendra six modèles SEAT et CUPRA électriques et plug-in hybrides jusqu'au début de 2021, est l’une des réponses de SEAT à ces défis. De plus, le développement d'une nouvelle plate-forme électrique pour véhicules urbains, en collaboration avec la marque Volkswagen, servira de base à la création de voitures électriques accessibles à tous. Celles-ci verront le jour dans trois ou quatre ans et contribueront à démocratiser la mobilité électrique.

(*) SEAT établit ses bilans annuels individuellement selon le plan comptable général espagnol, sans inclure ses filiales. Le Groupe Volkswagen applique les normes comptables internationales (IAS/IFRS) et consolide les chiffres de la marque SEAT.



SEAT Communications

Sacha Farkas
Responsable Relations Presse 
sacha.farkas@seat.fr

Océane Arnould-Dupuy
Attachée de presse 
oceane.arnould.dupuy@seat.fr