Les Composants de SEAT

Les boîtes de vitesses sont l'une des pièces les plus complexes d'une voiture. Et leur construction est une tâche hautement spécialisée. L'usine SEAT Components réalise et vérifie tous les procédés qui permettent de transformer des lingots d'aluminium et des pièces en acier brut, en mécanismes de précision. Les boîtes de vitesses sont conçues pour résister à des conditions de fonctionnement très difficiles. Par conséquent, tous les composants (boîtier, engrenages, arbres, synchroniseurs et boîte à essieu) sont soumis à des tests rigoureux afin de garantir la fiabilité des produits à 100%.

Le processus de fabrication des pièces en aluminium débute dès la réception de la matière première sous la forme de lingots d’aluminium. Ces derniers sont utilisés pour la création du caisson et du revêtement. Après avoir été fondu dans les fours, l’aluminium arrive dans de gigantesques injecteurs qui lui confèrent la forme requise par la force de la pression. À la fonderie, un processus de scanner aux rayons X permet en outre de garantir la qualité de l’opération. La finition des pièces est ensuite assurée en usinant les faces de contact, ainsi que par le forage et le filetage nécessaires à l'assemblage final.

Les engrenages, les arbres, les synchroniseurs et tous les autres composants qu’on retrouve à l'intérieur de la boîte de vitesses, arrivent au sein de SEAT Components sous la forme de morceaux d'acier brut. Commence alors le processus de mécanisation qui est entièrement automatique. Ce dernier se compose de plusieurs étapes pour transformer un simple morceau de métal en un élément de haute précision. Les employés spécialisés surveillent directement le processus en utilisant des machines à commande numérique afin de produire chacune des pièces. Les arbres primaires et secondaires dans lesquels les engrenages sont installés, ainsi que les pièces de synchronisation, sont mécanisés et corrigés durant différentes phases, jusqu'à ce qu'ils soient tous façonnés dans l’élément final.

Toutefois, ce n'est toujours pas suffisant car même si un composant est fabriqué à partir du meilleur acier disponible sur le marché, il ne peut pas supporter à lui seul les plusieurs milliers de kilomètres et les millions de changements de vitesses. par conséquent, afin d’assurer la résistance nécessaire, tous les engrenages passent par un réseau continu de fours qui, grâce à des températures extrêmement élevées (près de 1 000 degrés), assure un traitement thermique de chaque élément. Ainsi, en plus d'être des pièces d’une précision redoutable, les engrenages sont aussi pratiquement incassables à leur sortie du four.

Une fois que toutes les pièces sont préparées et vérifiées, la phase finale s’effectue dans la zone de montage. L'automatisation de cette partie de l'usine est constamment améliorée. Cependant, de nombreux processus nécessitent encore une main-d'œuvre experte et qualifiée. Ces employés assemblent soigneusement plus de 200 composants qui composent une boîte de vitesses. La phase finale de contrôle de la qualité comporte notamment des tests d'étanchéité qui sont vitaux, ainsi que des bancs d'essai opérationnels qui garantissent le bon fonctionnement de la boîte. Le processus de fabrication est alors terminé.

Chiffres clés
Production annuelles : 600 000 boites de vitesses
Capacité de production : 3 200 boites de vitesses par jour
Clients : Volkswagen, Audi, SEAT et Skoda
Surface totale : 155 000 m², dont 85 765 m² dédiés aux ateliers
Main d’œuvre : 1 049 employés