De la glacière à la Climatronic

Martorell, 29 juillet 2020

  • Le premier système de refroidissement intégré dans une voiture était une glacière destinée à prévenir la surchauffe du moteur
  • Les fenêtres triangulaires étaient considérées comme une solution innovante dans les années 50
  • La 132 fut le premier modèle de SEAT doté d'une climatisation installée en usine
  • Grâce à de multiples capteurs, la Climatronic de la nouvelle Leon maintient en permanence la température sélectionnée dans 3 zones de l'habitacle

Le premier système de refroidissement intégré dans une voiture remonte à 1884. Cependant, il ne se destinait pas aux occupants, loin de là. En effet, il s'agissait plutôt d'une invention rudimentaire destinée à empêcher le moteur de trop chauffer en utilisant de la glace. Ce n'est qu'un demi-siècle plus tard que l'on a commencé à se soucier du confort des passagers. De nos jours, dans des voitures telles que la nouvelle SEAT Leon, le système Climatronic à trois zones garantit que le conducteur, le passager avant et ceux assis à l'arrière puissent tous profiter de la température choisie. Voici l’historique de l’évolution de la climatisation au travers de quatre modèles SEAT.

SEAT 1400 : ouvrez les fenêtres. Bien qu'un système de climatisation embryonnaire breveté par l'Américain Willis Haviland Carrier soit disponible depuis les années 40, son coût de 300 dollars représentait une véritable fortune à l'époque. Au final, la méthode généralement utilisée pour rafraîchir l'habitacle était très simple : il suffisait d'ouvrir les fenêtres. La SEAT 1400 de 1953 était équipée de deux fenêtres en forme de triangle. Grâce à leur géométrie spécifique, elles dirigeaient le flux d'air principalement sur les mains et sur les bras du conducteur et du passager avant. L'air était aspiré au niveau du plancher par le radiateur si le chauffage était éteint.

SEAT 132 : une climatisation installée en usine. La climatisation a vraiment pris son essor lorsque Nash Kelvinator est devenu le premier fabricant à se spécialiser dans ces systèmes,  fournis alors à plusieurs marques de voitures. La SEAT 132, modèle lancé en 1973, a été la première SEAT a recevoir une climatisation installée en usine à la demande du client. En outre, la voiture était équipée de pare-soleils de conception unique. A défaut de bras articulé, ils étaient encastrés dans le pavillon de toit de la voiture et coulissaient vers le bas. Ils étaient également placés sur les côtés, empêchant ainsi la lumière du soleil de pénétrer l'habitacle par l'avant et par les côtés.

SEAT Ibiza de 2ème génération : de l'air frais avec différents réglages. L'Ibiza de 1993 fut commercialisée avec un système de climatisation beaucoup plus avancé. Cependant, il n'était pas encore possible de sélectionner la température. La puissance du système de refroidissement dépendait de la vitesse du ventilateur intérieur que l'utilisateur pouvait régler. Le système remplissait également une fonction de sécurité importante. En effet, en asséchant l'air de l'habitacle, il empêchait la formation de buée sur le pare-brise.

Nouvelle SEAT Leon : climatronic 3 zones. « Grâce au système Climatronic de la nouvelle Leon, les passagers des sièges avant et arrière peuvent régler leur propre température de confort, que nous recommandons à 22 ºC, au même titre que le conducteur », explique Eva Villar, conceptrice de systèmes de climatisation chez SEAT. Grâce à de multiples capteurs (température extérieure et intérieure, ensoleillement, pression atmosphérique et humidité), le système régule les éléments internes pour maintenir la température choisie, quelles que soient les conditions extérieures.  En outre, dans les modèles hybrides, la Climatronic peut être commandée à distance afin que la voiture soit à la température idéale dès que l'utilisateur y pénètre. D'autre part, la fonction Air Quality Sensor détecte les pics de pollution et ferme automatiquement les entrées d'air extérieur tout en activant la recirculation de l'air dans l'habitacle. Dans le même temps, le système Air Care qui intègre aussi un filtre anti-allergique, purifie l'air.

Le futur : l'efficacité et les économies d'énergie, la qualité de l'air et la personnalisation sont les principaux axes de travail de l'équipe SEAT Climate Control. Dans quelques années, nous pourrions par exemple proposer un profil utilisateur qui prend en compte des données diverses et variées telles que la taille, le poids, les vêtements, ou encore le métabolisme et les routines quotidiennes. Le système pourrait ensuite les utiliser pour maintenir un confort optimal.

SEAT France

Sacha Farkas
Responsable Relations Presse et Publiques
06 38 66 76 92
Sacha.farkas@seat.fr

Océane Arnould-Dupuy
Attachée de presse
06 07 28 67 42
Oceane.arnould.dupuy@seat.fr

Hola Vane,

 

Ok, pues preparamos la opción 3.