Conseils pour la saison

Feuilles mortes, pluie et brouillard : les défis de l'automne

Martorell, 02 octobre 2020

  • L'automne est la saison la plus compliquée sur la route, les conditions météorologiques ayant un impact important sur la conduite
  • Conduire avec des balais d'essuie-glace en mauvais état réduit la visibilité de 20 à 30 %.
  • Les feuilles tombées sur la route provoquent une perte d'adhérence semblable à celle de la neige
  • Les aides à la conduite telles que le freinage automatique, l'aide au maintien de voie ou les feux de route intelligents, sont d'une aide précieuse en cette saison

C'est une saison qui se caractérise par ses couleurs . Les paysages teintés en jaune, en orange et en brun font de l'automne une période propice pour les escapades en voiture. Mais dans le même temps, c'est aussi une saison plus compliquée pour les conducteurs qui doivent affronter les feuilles mortes tombées sur la chaussée, le froid, la pluie, le brouillard ou encore le raccourcissement des journées. Des phénomènes qui exigent un contrôle saisonnier de votre voiture et une conduite adaptée en toutes circonstances. Vous trouverez ci-dessous 10 conseils pour une conduite apaisée en automne :

1.     Des précautions au millimètre près. L'asphalte devient froid et humide en automne : il est donc essentiel de contrôler vos pneus. L'adhérence et les performances du freinage en dépendent. Les experts recommandent donc une bande de roulement dont la profondeur est supérieure à 2 mm, et en aucun cas inférieure à 1,6 mm. En effet, un tel niveau d'usure peut presque complètement compromettre l'adhérence en roulant à 90 km/h sur une surface mouillée. En outre, il est nécessaire de contrôler la pression de vos pneus une fois par mois.

2.     Des feuilles mortes aussi glissantes que de la neige. C'est un spectacle visuellement agréable. Mais dans la pratique, les feuilles mortes qui gisent sur la route réduisent autant l'adhérence que la neige, surtout lorsqu'elles sont mouillées. C'est pourquoi Jordi Gené, pilote et expert en conduite, recommande une extrême prudence dans les zones où les feuilles recouvrent la chaussée, et d'éviter tout freinage brusque. « Si vous tombez sur des feuilles mortes en plein milieu d'un virage, évitez de donner des mouvements brusques dans le volant, et si vous perdez l'adhérence, essayez de ne pas de forcer la direction jusqu'à ce que vous repreniez le contrôle » ajoute-t-il.

3.     La règle des 3 V (Visibilité, Véhicule devant et Vitesse). Lorsqu'il y a du brouillard et que votre visibilité est limitée à 50 mètres par exemple, vous devez garder une distance de sécurité équivalente par rapport au véhicule qui vous précède et ne pas dépasser 50 km/h. « Ainsi, en cas d'urgence, vous avez la garantie que la distance de freinage sera suffisante » explique Jordi Gené. L'assistant de freinage automatique Front Assist est très pratique car il contrôle la distance de sécurité par rapport aux autres véhicules et est capable de freiner automatiquement si besoin.

4.     Évitez l'effet de miroir. Autre conseil, utilisez les antibrouillards afin de gagner en visibilité. Jordi Gené prévient qu'il « ne faut jamais utiliser les feux de route car ils produisent un effet de miroir sur le pare-brise, ce qui empêche de voir le contour des véhicules qui vous précèdent ».

5.     Bien voir sous la pluie. Selon les experts, conduire avec des essuie-glaces en mauvais état réduit la visibilité de 20 à 30 %. Ils doivent normalement être remplacés tous les ans, surtout en automne, période de l'année où il pleut beaucoup. De plus, les vitres doivent être propres de sorte qu'il soit plus difficile de les embuer. Diriger le flux d'air du chauffage vers les fenêtres est également efficace pour éviter la formation de buée. En cas de faible visibilité, le Lane Assist vous alerte lorsque la voiture fait un écart et le système peut même légèrement corriger la trajectoire.

6.     Redoublez de vigileance. Outre la pluie, l'humidité et les basses températures qui caractérisent cette saison, peuvent également rendre la chaussée très glissante. « C'est pourquoi il faut toujours être extrêmement prudent dans les zones ombragées, surtout dans les virages » explique Jordi Gené. Vous devez maintenir une distance de sécurité deux fois plus importante sur route mouillée. De plus, il est conseillé de freiner doucement de temps en temps pour évacuer l'humidité des plaquettes de frein et contrôler leur efficacité.

7.     Oubliez les freins en cas d'aquaplaning. En automne, les averses sont généralement brèves et abondantes. Le risque d'aquaplaning est donc important. « Dans ce cas, il ne faut pas toucher les freins tant que les roues ne sont pas en contact direct avec l'asphalte, puis vous pourrez corriger votre trajectoire par de légers mouvements du volant » explique l'expert.

8.     Tenez bien le volant en cas de coup de vent. Un vent fort peut également représenter un challenge sur l'autoroute. Réduisez votre vitesse et tenez fermement le volant des deux mains lorsque vous dépassez un camion qui peut déstabiliser la direction de votre voiture.  

9.     Il n'y a pas de raison pour ne pas activer les feux de route. Avec le passage à l'heure d'hiver, les jours raccourcissent et de plus en plus de gens conduisent la nuit. Un bon éclairage est donc fondamental car 30 % des accidents en Europe se produisent de nuit. Les feux de route sont conseillés quand la visibilité est réduite sur les axes extra-urbains et tant qu'il n'y a pas de brouillard. Cependant «  de nombreux conducteurs ne les utilisent pas car ils craignent d’éblouir les usagers arrivant en sens inverse. Et c’est précisément là que l'assistant High Beam Assist s’avère très pratique » explique Maite París qui est en charge du département Headlamps chez SEAT. Ce système détecte la présence de véhicules dans les deux sens de circulation et bascule automatiquement en feux de route en fonction des conditions.

10.     Pas de mauvaises surprises. L'automne est la saison des amours pour de nombreux animaux sauvages qui se déplacent en troupeau et qui sont plus actifs. Il est très important de ralentir dans les zones où des panneaux indiquent la présence d'animaux sauvages.

SEAT France

Sacha Farkas
Responsable Relations Presse et Publiques
06 38 66 76 92
Sacha.farkas@seat.fr

Océane Arnould-Dupuy
Attachée de presse
06 07 28 67 42
Oceane.arnould.dupuy@seat.fr

Hola Vane,

 

Ok, pues preparamos la opción 3.