Voyager avec des enfants

Quatre jours entiers pour installer vos enfants dans votre voiture

Martorell, 11 septembre 2020

  • Selon une étude de SEAT réalisée en Espagne, en Allemagne et en Angleterre, les parents passent en moyenne 96 heures par an à installer leurs enfants dans la voiture
  • L’installation dans les sièges enfants et le chargement des affaires sont deux facteurs qui retardent le départ
  • C'est la raison pour laquelle de nombreux parents arrivent en retard au travail au moins une fois par semaine

Un passage de dernière minute aux toilettes, des scènes interminables avant qu'ils ne daignent mettre leurs chaussures et leur manteau, décider quel jouet ils veulent emmener à l'école... Sortir de la maison n'est qu'une partie du défi que les familles avec enfants doivent relever chaque jour. Car le plus difficile reste à faire : les convaincre de monter dans la voiture, les attacher dans leur siège et charger tout ce dont ils ont besoin dans le coffre. Une véritable mission à laquelle les parents consacrent au total 96 heures par an, soit quatre jours entiers d'après une étude réalisée par SEAT en Espagne, en Allemagne et au Royaume-Uni.

En retard. L'enquête conclut que les parents ont besoin de prévoir 20 minutes supplémentaires en moyenne pour compenser les retards dus aux difficultés à faire monter leurs enfants dans la voiture. Cette pratique s'est avérée courante dans les trois pays étudiés, même si 10 % des Espagnols et 6 % des Allemands déclarent qu'ils doivent prévoir au moins 40 minutes supplémentaires au cas où il faudrait plus de temps.

La crise des deux ans n'est pas une légende. Quitter la maison et monter dans la voiture n'est pas non plus tâche facile. 41% des parents interrogés déclarent que cette étape est plus difficile avec les enfants de deux à trois ans.

Pas vraiment une partie de plaisir. Les parents britanniques, allemands et espagnols s'accordent à dire que réussir à leur faire mettre leurs chaussures et leur manteau avant de sortir est l'étape qui prend le plus de temps. En outre, le temps nécessaire pour les installer dans le siège enfants et attacher leur ceinture de sécurité, ou encore le passage de dernière minute aux toilettes, sont d'autres pertes de temps majeures des parents.

En retard une fois par semaine. Les parents sont parfois en retard au travail en raison de ce temps perdu. C'est en Espagne que cela se produit le plus souvent, avec plus de la moitié des parents (55 %) qui sont en retard au bureau au moins une fois par semaine. Dans 45 % des cas, ils sont même en retard plus d'une fois par semaine et 21 % admettent que cela arrive tous les jours. En tout, seules 19 % des personnes interrogées ne sont jamais en retard. De plus, un tiers des britanniques admettent être en retard au travail au moins une fois par semaine. Ces chiffres contrastent avec ceux de l'Allemagne où 41 % des parents disent ne jamais être en retard et seulement 23% admettent être en retard au travail au moins une fois par semaine.

Ce moment tant redouté. Il est intéressant de noter que l'étude montre que plus de 70 % des parents espagnols redoutent la routine consistant à installer leurs enfants dans la voiture, et 15 % d'entre eux dans une large mesure. A l'inverse, le niveau d'anxiété chute à 58 % en Allemagne où 4 % seulement des parents expriment une peur intense. En Espagne plus de la moitié des parents admettent qu'ils jurent parfois à voix haute ou à voix basse lors de ces situations stressantes, et   15 % le font même souvent. En revanche, seulement 42 % des Allemands jurent de temps en temps lorsqu'ils installent leurs enfants dans la voiture.

Des techniques vieilles comme le monde. Pour accélérer et faciliter le processus de montée dans la voiture, de nombreux parents utilisent un vieux truc : la récompense. Écouter leur musique préférée, leur promettre quelque chose lorsqu'ils arrivent à destination, les laisser utiliser la tablette pour regarder leurs émissions préférées ou leur donner des bonbons et des friandises, sont parmi les techniques les plus populaires. L'Espagne est le pays où les récompenses sont les plus répandues, avec près des trois quarts des parents qui les utilisent. En revanche, en Allemagne, 60 % admettent avoir recours à ces tactiques, contre un peu plus de 25 % seulement au Royaume-Uni.

Le bon côté des choses. Malgré les désagréments que peut causer cette routine quotidienne aux parents, 96 % d'entre eux admettent qu'ils aiment voyager en voiture avec leurs enfants. Beaucoup soulignent qu'ils apprécient surtout de pouvoir parler avec eux, de chanter des chansons ensemble et d'écouter leurs commentaires parfois étranges et souvent innocents sur le monde pendant les déplacements en voiture. Au final, les tracas, la ruée et les jurons sont vite oubliés quand on les entend rire.

SEAT Tarraco, le confort pour toute la famille. Il est déjà suffisamment difficile de faire sortir les enfants de la maison. C'est pourquoi le plus grand SUV de SEAT bénéficie d'éléments adaptés aux familles afin de rendre cette routine plus confortable et profiter davantage des voyages en famille :

o   Un hayon automatique et la Virtual Pedal pour ouvrir et fermer le coffre avec le pied facilitent grandement le chargement des sacs, des sacs à dos, des déjeuners et autres jouets

o   Un espace suffisant pour les dispositifs de retenue destinés aux enfants

o   Une deuxième rangée de sièges coulissants avec une répartition 60:40, et jusqu'à 7 sièges rabattables facilement. Système Full Link pour connecter votre smartphone à Apple Car Play, Android Auto et Mirror Link pour faciliter le divertissement de vos enfants

o   Disponible avec quatre niveaux de finition différents

o   Trois points d'ancrage ISOFIX avec ceinture de maintien Top Tether contrant l'effet de rotation vers l'avant en cas d'impact frontal

SEAT France

Sacha Farkas
Responsable Relations Presse et Publiques
06 38 66 76 92
Sacha.farkas@seat.fr

Océane Arnould-Dupuy
Attachée de presse
06 07 28 67 42
Oceane.arnould.dupuy@seat.fr

Hola Vane,

 

Ok, pues preparamos la opción 3.