LA NUTRITION AU VOLANT

Quels sont les aliments les plus recommandés avant de prendre la route ?

Martorell,  23 juillet 2019

  • Il est important de manger sainement quand on est assis au volant pendant des heures
  • Entre 1 000 et 1 350 kilocalories par jour sont brulées en conduisant
  • Les pâtes, le riz, les oignons et les tomates ne sont pas conseillés avant de conduire
  • La déshydratation est tout aussi dangereuse pour un conducteur que la consommation d'alcool

Avec les vacances d’été, beaucoup de gens vont prendre le volant pour parcourir de longues distances en voiture. Pour que le trajet se déroule sans accrocs, il est très important de faire attention à ce que vous mangez avant de prendre la route. Une mauvaise alimentation peut être à l’origine de somnolence, de fatigue, d'anxiété ou des maux d’estomac. Des symptômes qui affectent votre concentration et qui peuvent considérablement augmenter le risque d'accident. D'après le Dr Mari Carmen López du centre médical SEAT CARS, "il ne suffit pas de se dire que cela va vite passer, il faut garder toutes ses facultés et rester le plus à l'aise possible, ce qui implique une alimentation adéquate".

Des calories au volant : conduire une voiture est une activité qui demande entre 1 000 et 1 350 kilocalories par jour, de même que du repos. De ce fait, un conducteur n'a pas besoin d'une grande quantité de nourriture, et il devrait plutôt limiter son apport journalier à 2 000 / 2 500 kcal. Mais "vous ne devriez jamais prendre le volant à jeun, car vous pourriez souffrir d'hypoglycémie et de vertiges. De plus, la sensation de faim diminue la capacité d'attention car on a la tête ailleurs", explique le Dr López.

De petites quantités à intervalles réguliers : un repas trop lourd est synonyme de somnolence, de douleurs abdominales, de brûlures d'estomac et de gaz. Ce sont là des symptômes qui altèrent votre capacité de concentration. Après le déjeuner, il a été prouvé que la vigilance diminue de 10% par exemple. Le Dr López recommande "de faire des arrêts fréquents et de manger de petites quantités, ainsi que de se promener pendant 15 minutes après le repas principal, ou de faire une sieste pour se changer les idées".

Les aliments à proscrire : les aliments frits, les plats et sauces épicés peuvent nuire à une conduite en toute sécurité. Au volant, il est également préférable d'éviter le riz, les haricots et les pâtes. En effet, la conduite automobile est une activité qui ne requiert pas d'apport calorique important. Il est donc préférable de ne pas manger trop de glucides car ils provoquent des ballonnements. De plus, ils se digèrent facilement et la faim revient très rapidement. Même s’il s’agit d’aliments très sains, mieux vaut aussi éviter de manger trop d’agrumes, d'oignons et de tomates car ils peuvent causer de l’acidité. Il est donc préférable de ne pas en abuser si on doit passer la journée sur la route.

H2O, le carburant indispensable : selon une étude publiée par l'Université de Loughborough (Royaume-Uni) et par le European Hydration Institute, les conducteurs qui ne sont pas suffisamment hydratés commettent les mêmes erreurs que quelqu’un avec un taux d'alcoolémie de 0,8 g/l. L’équivalent de 4 verres de vin. Les erreurs les plus courantes sont les sorties de voies involontaires, le freinage tardif et de mordre sur le bas côté. Selon le Dr López, "la déshydratation peut entraîner des étourdissements, des vomissements et, dans les cas les plus extrêmes, une perte de conscience". C'est pourquoi il est essentiel de boire des liquides, surtout par temps chaud et à chaque arrêt. L'eau est la meilleure option, mais les  jus de fruits ou les boissons gazeuses peuvent également être une option. En ce qui concerne la caféine, le Dr López souligne que "boire quelques cafés ou thés pendant la journée peut vous aider à rester alerte, mais trop en boire risque de rendre nerveux". Les boissons énergisantes sont fortement déconseillées au volant.

Peut-on manger ou boire en conduisant ?: la plupart des pays européens ne l'interdisent pas expressément. Cependant, boire ou manger est non seulement source de distraction, mais cela restreint également la liberté de mouvement. Une étude de l'Université de Leeds (Royaume-Uni) conclut que le temps de réaction diminue jusqu'à 44% lorsque l’on mange au volant. En Espagne, par exemple, les conducteurs surpris en train de manger ou de boire en conduisant sont passibles d'une amende de 200€. Au Royaume-Uni, ils s’exposent à une amende de 100£ et à la perte de trois points sur leur permis de conduire. Dès lors, mieux vaut s’arrêter sur une aire de repos pour manger et faire le plein de liquides.

Menu pour les conducteurs :

Petit déjeuner :

  • Deux tranches de pain grillé avec du jambon fumé ou du fromage
  • Un fruit
  • Café ou thé

En-cas :

  • Sandwich végétarien et eau

Déjeuner :

  • Salade
  • Viande ou poisson grillé ou rôti
  • Fruits
  • Eau et café ou thé

Collation :

  • Fruits, yaourt et eau

Le Dr López suggère ce menu parce qu'il "apporte suffisamment de nutriments et qu'il est assez léger pour prévenir les problèmes de digestion et d'estomac".

SEAT Communications

Sacha Farkas
Responsable Relations Presse
06 38 66 76 92
Sacha.farkas@seat.fr

Océane Arnould-Dupuy
Attachée de presse
06 07 28 67 42
Oceane.arnould.dupuy@seat.fr