Toutes les couleurs de l'arc-en-ciel

Martorell,  19 août 2019

  • Le blanc est la couleur la plus populaire dans le monde entier, suivi du noir et du gris
  • Il n'y a pratiquement pas de véhicules noirs en Inde, alors que le rouge est une couleur très prisée dans les pays méditerranéens
  • La météo, les goûts et les superstitions influencent sur le choix des couleurs

Viennent ensuite le noir et le gris : le noir est la deuxième couleur la plus populaire au monde, avec une part de marché de 16%. Mais là encore, les disparités entre les pays sont assez marquées. Au Japon 22% des voitures sont noires, alors qu'en Inde cette couleur est pratiquement inexistante car les clients pensent qu’elle absorbe plus de chaleur. Chez SEAT, les voitures noires sont particulièrement populaires en Algérie et aux Pays-Bas. À l’inverse, cette couleur tombe à la sixième place au Mexique. Et curieusement, c'est une couleur qui est officiellement interdite au Turkménistan car elle est associée au mauvais sort.

En ce qui concerne le gris, 11% des clients dans le monde optent pour cette couleur à égalité avec l’argent selon Axalta. L'argent est aussi particulièrement populaire en Inde, avec une part de marché de 30%, alors que seulement 6% des clients chinois ont une voiture de cette couleur. Pour SEAT, le gris est la deuxième couleur la plus populaire dans des pays comme l'Allemagne, l'Espagne, le Royaume-Uni, la France, l'Italie, l'Autriche et la Suisse.

"Plusieurs facteurs expliquent les différences entre les régions, qu’il s’agisse du climat et des couleurs associées à la chance ou au mauvais sort, ou des pays où les voitures sont encore considérées comme un symbole de prestige et où les clients choisissent donc des couleurs plus élégantes. C'est pourquoi nous concevons des formulations élaborées pour que nos clients puissent choisir la couleur parfaite en fonction de leur style de vie. Il ne faut pas oublier que le client choisit d’abord un modèle puis sa couleur", déclare Jordi.

Rouge méditerranéen : plus bas dans le classement, les spécificités de chaque région sont encore plus évidentes. Par exemple, en Europe et aux États-Unis, la couleur bleue occupe une place prépondérante avec une part de marché de 10%, alors qu’elle est pratiquement inexistante en Chine.

Les pays méditerranéens préfèrent des couleurs plus vives. En Espagne, le rouge est la troisième couleur la plus populaire parmi les clients de SEAT,  il occupe la quatrième place en Italie et la sixième place sur des marchés comme la Suisse.

Par segments : la zone géographique n'est pas le seul facteur qui influence le choix de la couleur, il faut également considérer le type de voiture. "Un modèle sportif n'aura pas la même palette de couleurs qu'un SUV qui exige des tonalités qui sont plus liées à la terre et à la nature. Les petites voitures peuvent avoir des couleurs plus vives et plus homogènes, tandis que les véhicules plus grands ont tendance à avoir des tons métalliques foncés", explique Jordi. Par exemple, 34% des SUV de luxe en Europe sont noirs, alors que ce chiffre diminue de moitié dans le cas des voitures compactes. Par contre, seulement 3% des propriétaires de SUV de luxe choisissent le rouge, un chiffre qui monte à 10% dans le cas des compactes.

Une multitude de préférences personnelles, mais un sentiment partagé : choisir la couleur qui convient le mieux à chaque conducteur. "Le design est un facteur décisif dans le choix d'un modèle, et c'est là que les couleurs et les matériaux jouent un rôle essentiel. Nous ne pouvons pas oublier que le choix des couleurs est extrêmement personnel, et qu'il exprime la façon dont chacun veut être perçu par les autres. Et j'ajouterais même que l'avenir sera encore plus marqué par la personnalisation des options, comme dans le cas de l'Arona, qui est disponible dans 68 combinaisons de couleurs différentes", conclut Jordi.

SEAT France

Sacha Farkas
Responsable Relations Presse
Sacha.farkas@seat.fr

Océane Arnould-Dupuy
Attachée de presse
Oceane.arnould.dupuy@seat.fr